Marion – Le jour où j’ai réalisé l’un de mes fantasmes

Mon nom est Marion. Je suis une jeune femme de 23 ans qui a toujours eu beaucoup d’imagination. Durant l’un de mes voyages, j’ai pu réaliser l'un de mes fantasmes sexuels. Envie d’en savoir davantage ? Découvrez le récit de mon expérience...

Un voyage à l'autre bout du monde

Dans le cadre de mes études d’infirmière, j’ai dû partir vivre quelques mois en Nouvelle-Calédonie. Quand je suis arrivée à Nouméa, je me suis tout de suite sentie très seule. Je n’avais jamais été aussi loin de mes proches. La résidence que j’occupais hébergeait également d’autres étudiantes de mon âge. Hélas, étant de nature plutôt timide et rêveuse, j’avais du mal à nouer des liens. Ça, c’est ma personnalité dans le monde réel. Dans l’univers de l’imaginaire, par contre, c’était autre chose ! Je faisais régulièrement des rêves érotiques et me réveillait la plupart du temps très excitée par ces fantasmes...

La rencontre sous les cocotiers : un de mes fantasmes

Une image revenait souvent, comme une espèce d’obsession : j’étais à poil, allongée sur une plage déserte et un homme me faisait un cunnilingus avant de me pénétrer au rythme des vagues. Ma vie sexuelle n’était pas trépidante à cette époque alors je me suis dit qu’il était temps que je fasse des rencontres. Je me suis donc inscrite sur un site, et j’ai échangé des messages avec Antoine, qui vivait ici depuis toujours. Lorsqu’il m’a demandé quels étaient mes fantasmes, j’ai ressenti une sorte de pulsion grandir en moi et lui ai donné rendez-vous le soir même, sur la plage.

Un fantasme peut en cacher un autre

Quand il est arrivé, je lui ai immédiatement demandé s’il connaissait un coin où on serait seuls. Sans poser de question, il m’a pris par la main et m’a emmené un peu plus loin. À cet instant, la Marion discrète a laissé place à une jeune femme très coquine. Je me suis déshabillée devant Antoine qui n’en croyait pas ses yeux. Ensuite, je me suis étendue sur ma serviette, il m’a rejoint et les préliminaires ont pu commencer. Je lui ai susurré à l’oreille : « Le voilà mon fantasme ». Je venais non seulement d’avoir un rapport sexuel sur une plage paradisiaque, mais en plus de ça, avec un parfait inconnu ! 

Depuis mon retour en France, je ne suis plus la même. J’ai gagné en confiance en moi, je me sens vivante et désirable. Ma sexualité s’est améliorée grâce aux sites de rencontres, que je continue de fréquenter. D’ailleurs, j’ai encore bien d’autres fantasmes à réaliser...

Laisser un commentaire